• La Voleuse de livres, Markus Zusak

    "A la page 3, elle avait déjà mal à la main. Les mots sont terriblement lourds, se dit-elle. Pourtant, au fils des heures, elle finit par noircir onze pages"

    La Voleuse de livres, Markus Zusak

    (La Mort (narratrice), parlant de Liesel)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :